l\'indigné

La Fontaine de Jouvence

La Fontaine de Jouvence

La Fontaine de Jouvence, impératif hédonique poussé au bout de sa logique

Lorsque vous lirez ces lignes, un rapprochement avec le livre Globalia de Jean Christophe… Cela ressemble au scénario de Globalia de Jean Christophe Ruffin . Au sortir de la seconde guerre mondiale, et la guerre froide : des dirigeants d’entreprises ont décidé de créer des marchés communs, ou certes un semblant de liberté parfaite …Mais avec un prix très cher. CAC 40 : le printemps des profits : « Oubliée la crise ! Les grandes entreprises françaises et européennes redeviennent prospères, en grande partie grâce aux pays émergents Hier soir place Syntagma – Athenes (a diffuser) L’humain d’abord – Vincent Liechti

 

Lobby Planet,
Le vendredi 13 avril 2012
 
 

On l’a compris, l’Union Européenne aura une profonde influence sur notre sort au lendemain des élections. Mais qu’est-ce qui influence l’Union Européenne ?

Aujourd’hui, direction Bruxelles, capitale européenne, capitale du lobbying. Nouvelle version d’un reportage réalisé en mai 2005 sur l’influence qu’exercent ces cabinets de « communication », « d’analyse » ou de « stratégie » (peu importe finalement leur couverture) employés par les groupes industriels pour défendre leur intérêts auprès des institutions européennes.

Reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil. voir Là-bas si j’y suis | Facebook

A Bruxelles, près de 15 OOO lbing s’ctivent en coulissent. avec plus de 15 000 lobbyistes, Bruxelles se classe juste derrière Washington, La Mecque mondiale du secteur. Ici, pour chaque lobbyiste issu de la société civile, il y a sept lobbyistes industriels

 

 

 

cf  pour comprendre enjeux/rapports de force : Industriels Contre Verts : La Bataille Du Lobbying, Le Monde selon Mosanto »(diffuser ce soir sur ARTE :  » Le Monde selon Mosanto« ( durée 1h51 min), L’Europe des lobbies, ARTE : Lobbies en Europe | Les lobbies en Europe | fr – ARTE , ÉCONOMIE • Ces 147 sociétés qui dominent le monde, Une mine d’information -… ,       .Néolibéralisme : dates et noms,  Le lobbying de l’industrie…, Le rôle des think tanks… 

 

Libéralisation ( et casse  a tout crin avec Mario Monti en Italie : Italie : Mario Monti libéralise l’économie tous azimuts malgré la grogne » AFP . Une technique de manipulation des masses en faisant toujours payé les plus pauvres en oubliant que le vrai problème est le capitalisme et son fonctionnement

INTERVIEW – Le président du Conseil italien se félicite du «flegme tout britannique» avec lequel ses compatriotes ont accepté des «mesures très lourdes» pour faire face à la crise et répondre aux exigences de Bruxelles – sourceMario Monti : «L’Europe n’a plus à avoir peur de l’Italie.

Avant son déjeuner vendredi à Paris avec François Fillon, suivi d’entretiens avec Nicolas Sarkozy, l’économiste et ancien commissaire européen Mario Monti développe sa vision de l’Europe, dans sa première grande interview internationale depuis son investiture à la présidence du Conseil le 18 novembre dernier. » L’Italie adopte un nouveau plan de rigueur de 20 milliards.  » Premier test réussi pour l’Italie face aux marchés, » Mario Monti veut relancer la croissance italienne

 

NB :Plan pour la Grèce : un gros sparadrap qui ne changera rien | Eco89. Devrait on dire maintenant pour tout les pays occidentaux.
 

Austérité à tous les étages

Par ailleurs, seule l’amélioration du paysage économique permettra aux Etats européens de faire décroître leur dette publique. Or, les gouvernements européens, par leurs décisions, prennent aujourd’hui le risque de casser brutalement la croissance. Ils s’engagent en effet (c’est le point 11 de la déclaration finale du sommet) à ramener tous leurs déficits à 3% dès 2013. Autrement dit, tous les pays, tant ceux qui sont en situation de crise financière que ceux qui ont la confiance des marchés, vont s’engager simultanément dans des programmes d’austérité. Désastre garanti.

Si l’on résume, l’Europe s’apprête à vivre avec :

  • des taux d’intérêts à court terme en hausse (la BCE vient de relever son taux directeur) ;
  • des programmes de rigueur budgétaire, partout ;
  • des efforts de compétitivité redoublés, qui pèseront sur les salaires.

Sur ce dernier point, le paragraphe 11 évoque explicitement la nécessité de généraliser de tels efforts. Ce qui conduit le Nobel d’économie Paul Krugman à s’étrangler sur son blog :

« Pendant que les Espagnols réduiront leurs coûts du travail par rapport aux Allemands, les Allemands réduiront leurs coûts du travail par rapport aux Espagnols. Le progrès est en marche ! »

Un petit sparadrap d’un côté, une forte dose d’austérité budgétaire et salariale de l’autre : ce n’est pas ainsi que l’Europe sera remise à flot

 

Dans  Globalia de Jean Christophe Ruffin « 

 « La description de l’économie de Globalia n’est guère précise. On apprend simplement qu’elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d’entreprises mondiales. L’influence qu’ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L’abstention lors des consultations électorales est généralisée. Comme l’avoue un député : « Les gens ne se dérangent que pour les élections qui ont un sens » ! Bien que la pauvreté stricto sensu ait été éradiquée, d’importantes inégalités subsistent. La politique démographique de « mortalité zéro, fécondité zéro » n’a pas mis fin à la surpopulation et les Globaliens sont le plus souvent fort étroitement logés. Par ailleurs les progrès continus de la technique, l’automatisation industrielle ont raréfié les emplois productifs et, au nom toujours de l’épanouissement personnel, les Globaliens sont vivement encouragés à « se consacrer à des activités de leur choix » plutôt qu’à chercher un travail. Ils sont alors rémunérés au même titre que s’ils remplissaient un « emploi courant », mais ce revenu garanti, s’il permet de vivre et de bénéficier de nombre des raffinements de la modernité, n’apporte pas une véritable abondance à ses titulaires »

« Dans Globalia on vit très longtemps et on vit bien grâce au clonage thérapeutique qui permet de remplacer la plupart des organes défaillants. Il ne semble pas que cela soit possible dans le livre pour le cerveau humain, cependant on a paré à son vieillissement grâce à un vaccin contre la maladie d’Alzheimer. Du coup la principale fête du calendrier de Globalia est celle qui commémore la mise au point de ce vaccin. L’allongement de la durée de la vie humaine a plusieurs effets. D’abord, évidemment, un strict contrôle démographique. (….). Dès lors la famille n’a pas de raison d’exister, les mariages sont rarissimes. En outre, la plupart des humains se trouvant désormais appartenir aux « générations de grand avenir », sans avoir à porter les stigmates de la vieillesse en raison de la généralisation de la chirurgie esthétique (« Vivre vieux et mourir jeune » clame un slogan publicitaire), la jeunesse n’est plus considérée comme le sommet idéal de l’existence mais au contraire comme un stade de développement imparfait, un objet de mépris, sentiment qui peut déboucher à l’occasion sur des manifestations anti-jeunes marquées par la haine et la violence ».

 

 

« Apprendre à s’aimer », tel est le but principal qui est proposé aux citoyens de la fédération mondiale. Cet impératif hédonique est poussé au bout de sa logique. Tout est donc permis, en particulier les drogues dites douces – alcool, tabac, psychotropes divers – ou les sports extrêmes. En même temps, il faut conserver un corps en bonne santé. C’est pourquoi les activités à risque sont encadrées. Ainsi a-t-on le droit de fumer mais sous une hotte aspirante et avec une séance de décontamination à la fin ! De telles précautions, néanmoins, ne valent que pour les individus qui acceptent de rester dans la norme, car la société tolère sur ces marges certaines formes de déviance destructrice pour l’individu, à condition qu’elles ne menacent pas l’ordre social : Des quartiers réservés accueillent toute une population déchue, protégée par un statut de « Marginalité contractuelle intégrée », qui s’adonne aux drogues dures. Plus imprévisible peut-être : l’obésité est-elle aussi reconnue comme « un choix de vie et une liberté fondamentale », ce qui, accessoirement, permet à l’industrie alimentaire de mettre sur le marché tout ce qu’elle a envie de vendre.

 

 

 

Voici des extraits d’une interview de ce que j’ai lu dans un Think Thanks ( réservoir de pensé Le rôle des think tanks…) financier et que je transmet:


« Cette conférence (l’ASCO (American Society of Clinical Oncology),, elle, parlera de sauver nos artères, ainsi que d’autres parties « non-optionnelles » de notre corps, des ravages du vieillissement. Pendant ce séminaire, certains conférenciers vont nous décrire les dernières avancées dans le domaine des technologies permettant d’allonger la durée de vie. Parmi les intervenants, il y aura bien sûr mon ami et collègue Patrick Cox, avec qui je travaille sur NewTech Insider.

 

« L’allongement de la durée de vie créera de nouveaux marchés… énormes. La vie en elle-même n’est pas qu’un simple produit, comme un ordinateur ou une automobile. Il arrive toujours un moment où l’on estime avoir suffisamment de gadgets et d’appareils en tout genre… le rêve humain de vivre mieux, plus longtemps, sans maladies et de garder ses facultés plus longtemps, cependant, semble impossible à satisfaire.

 

« Des empereurs chinois d’antan qui recherchaient l’élixir de vie aux conquistadors espagnols en quête de la légendaire Fontaine de Jouvence, nous avons toujours été fascinés par le sujet. La science moderne apporte enfin une réponse à l’éternelle question sur les raisons du vieillissement et de la mort, et découvre également les moyens d’empêcher ce phénomène.

 

« Patrick a travaillé sur une présentation fascinante. Il parlera de beaucoup de choses, des traitements à base de régénération des cellules souches à un nouvel alicament à base de plantes pour lutter contre l’ »inflam-âge« . Il parlera également d’un composé à base de fruits qui pourrait bien tenir les promesses que le resveratrol n’a pas été capable de remplir ».

 

J’aime beaucoup vous parler de la manière dont de nouvelles technologies dans la recherche médicamenteuse aident des chercheurs à mettre au point des molécules permettant de préserver la vie humaine, et de vous dire comment gagner de l’argent en investissant sur cette voie. Notre prochain numéro de New Tech Insider vous parlera en détail d’une nouvelle petite entreprise spécialisée précisément dans ce domaine.

 

Le pouvoir des plantes


« Mais la vérité, c’est que les molécules médicamenteuses produites ex nihilo ne sont pas la seule manière d’améliorer le traitement des maladies liées à l’âge. Nous n’avons pas vu un quart de ce que le royaume végétal est capable de nous offrir. Il existe des réserves presque sans bornes de composés potentiellement efficaces et totalement naturels, qui seront bientôt disponibles.

 

Les technologies qui sont utilisées pour mettre au point des médicaments permettent également de libérer le potentiel de produits phytochimiques déjà existants. Comme vous le savez, dans un autre domaine que celui qui nous concerne directement, de nouvelles technologies permettent par exemple de rendre disponibles des nouvelles réserves de pétrole et de gaz naturel. Lorsqu’il s’agit des réserves potentielles de nouveaux médicaments, les nouvelles biotechnologies seront l’équivalent du fracking ou du forage dans les fonds marins.

 

L’un des nouveaux médicaments dont Patrick nous parlera a en réalité été découvert après une expédition destinée à la collecte de plantes rares, poussant sur de lointains sommets montagneux. Il s’agit d’un sucre végétal qui inverse les dommages atteignant le foie et fait tomber le bouclier défensif que les cellules cancéreuses utilisent pour se protéger face au système immunitaire.

 

Ce qu’il y a de bien, avec les composés à base de plantes — du point de vue d’une entreprise innovante — c’est qu’ils sont souvent traités différemment par la FDA au niveau réglementaire. Si la FDA les considère comme des aliments, la barre réglementaire pour obtenir le droit de les mettre sur le marché est bien plus basse que celle concernant un médicament traditionnel…

Ce qui est synonyme d’opportunités très profitables pour les investisseurs qui gardent l’oeil ouvert et dont vous faites partie ! »

A lire sur le sujet : La révolution néolibérale,tant qu’il y aura des profits , Bernard Friot, l’enjeu des… Qu’est ce que la démocratie?, Bidoche, l’industrie de la…, La démocratie sans nous, 2011, année de la colère (…),A lire : La nouvelle lutte…, Notre système politique et…, Notre système politique et gouvernemental est un obstacle pour le progrès de l’humanité, Le lobbying de l’industrie…, Le capitalisme nuit…, Les risques du Bisphénol A ?, lien entre pollution…, Les porcs ont la grippe, la…, Le Monde selon Mosanto, Japon : déni atomique, France-Rwanda : Complicité française dans le…, ), Arkema et les vautours



14/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres